La Supernovæ, une étoile hypermassive en fin de vie dans une explosion gigantesque fracasse par l'onde de choc colossale engendrée et les vents stellaires rayonnés la Nébuleuse voisine, si proche.

Celle-ci en réaction se condense sous la pression et s’enroule sur elle-même. Et des milliards de Soleils et leurs denses disques d’accrétion de matière s’agglomèrent alors en d’innombrables systèmes planétaires en rotation continuelle.

Supernovae 216 K° La Supernovae accompagnée de sa bulle de matière et d'énergie expansive ratisse l'espace jusqu'aux Nébuleuses voisines alors écrasées sous l'onde de choc de matière et d'énergie. 

Et sous les coups monstrueux de l’étoile à neutrons en formation se concentre une zone dense de matière en un point de l’espace jusqu'alors éthéré. Et de cette agrégation intense de la matière émerge mille soleils et mille systèmes planétaires. L’Astre solaire et son système de planètes est né de telles convulsions impensables. 

Système solaire 200 K°

Soleil - Mercure

Le Soleil, ce plasma de matière chaude et dense à l’agitation phénoménale irradie tout le système Solaire de ses émissions d’énergie furieuse à forte pression centrifuge. Ainsi la planète Mercure, la planète la plus proche du Soleil, ici sur la photographie en surimpression de l’étoile, subit des écarts de température colossaux.

Voie LactéeCe montage simule la voie Lactée en vue d'extérieure et précise la position en son sein du système Solaire. Celui-ci se situe dans le bras d’Orion, un des cinq bras principaux de la Galaxie spirale; sensiblement en périphérie du système galactique.

espacez-la-nébuleuse-avec-l-explosion-de-supernova-à-l-arrière-plan-53455567Une Supernovae en phase expansive et à l'éclat plus intense. A l’étoile en fin de vie succédera une "petite" étoile à neutrons pourvue d’une densité énorme. 

 

L'Astre solaire.

Soleil 263 K°

La lumière du Soleil est atténuée, filtrée lors de son observation du fait de sa très grande intensité. Des tempêtes solaires aux explosions de Titans (en bas à droite de la photo) se nourrissent des courants internes aux convexions inouïs. S’échappent de l'astre rayonnant des vents solaires hyper-énergétiques aux courants de particules et aux champs magnétiques et thermiques intenses.

La durée de vie de l'astre Solaire est d'environ 10 milliards d'années. Nous savons que le Soleil est né dans une nébuleuse il y a environ 4,5 milliards d'années. Le Soleil serait rendu à peu près à la moitié de sa vie. Il lui reste donc un peu plus de 5,5 milliards d'années à vivre. [Encyclopédie WIKIPEDIA]. 

La durée de vie des astres lumineux dépend de leur masse. Plus la densité est importante et plus l'astre se consume rapidement et plus son rayonnement sera intense.

L’astre en feu domine implacablement de son énergie expansive et de sa masse attractive son royaume, le système Solaire au sein duquel se blotti la minuscule planète tellurique, la troisième en rang serré, la planète Terre.

 

Le système Solaire.

Système solaire 293 K°

Le système Solaire compte huit planètes, la planète Pluton ayant été reclassée en planète naine car jugée par les humains... trop naine. Ici, une représentation stylisée du système solaire. [Montage Internet].

Le Soleil concentre 99,80 % de la masse totale du système Solaire et de ce fait "fixe", centre l’enroulement incessant de ses fidèles compagnons, les huit planètes en orbite. Ainsi quatre planètes telluriques (roches, fer, glaces...) et quatre gazeuses (gaz, glaces et noyaux liquides et solides...) se répartissent l’espace dans leur ronde incessante.

 

images (30)Le satellite lunaire est en premier plan. Et la Terre et Mercure se partage le ciel dans une évolution conjointe sensiblement circulaire autour du Soleil. 

[Photographie Internet].

Les quatre planètes telluriques, les planètes de roches proches de l’astre Solaire sont petites, denses mais surtout « rigides » étant constituées de roches solides en périphérie et liquides en leur centre.

Mercure, Vénus, la Terre et Mars orbitent autour du soleil à des vitesses sensiblement différentes selon leur distance respective mais toujours dans des mouvements réguliers et cycliques. Ainsi la Terre réalise un tour de piste orbital à la vitesse considérable de 29 kilomètres seconde...

planetes-telluriques1Mercure                  Vénus                         La Terre                          Mars

Et sur cette stupéfiante colonne vertébrale semi-rigide que forme le système Solaire et en particulier les quatre planètes telluriques stables est venue se greffer la vie; le biologique- c'est-à-dire la chimie organique. 

images (10)   Arète 3 (1)

LUCY d’Enfer. Le 23 Janvier 2017. On s'arrête.

img106Albert JACQUARD. La science à l'usage des non-scientifiques. Calmann-levy. Mensuel La Recherche. L'Inflation est remise en cause. N° 528. Octobre 2017. L. BENACCHIO. P.BENEDETTI. M. RASOTTO. C. VENTURINI. Origines… du néant à la vie. GEO. Flammarion.

Que du vent ?

Le ventPffuuiiittt ! Ça décoiffe.