Giordano Bruno, un têtu exagéré, affirma l’état d’immobilité analogue à celui du mouvement.

Giordano BRUNO 1600 130 K°Il en perdit son latin en 1600, à Rome; la ville éternelle sauf pour les hérétiques. Mais la Geste fut belle et le geste fermement établi.

Giordano Bruno : la terre, le soleil et l'infini
Avant, on pensait que les astres étaient fixés sur une sphère et que la Terre était immobile, jusqu'à ce que le contraire soit prouvé. Quelles étaient les idées de Giordano Bruno ? Pourquoi a-t-il été brûlé ? Quelle a été son influence sur la science ? Sur Galileo Galilei ?

 

chemin du bout du monde

Démocrite (Abdère; -400) disciple de Leucippe et grand voyageur distingua la "dualité première"; celle des atomes discrets associés au vide neutre et étendu. "De tous mes contemporains j'ai parcouru la plus grande partie de la terre, en étudiant les sujets les plus grands. J'ai vu le plus de climats et de pays. J'ai entendu la majorité des hommes doctes, et personne toujours ne m'a surpassé dans l'art de combiner les lignes et d'en démontrer les propriétés, pas mêmes les arpenteurs d'Égypte, avec qui j'ai passé cinq ans en terre étrangère...". (Démocrite cité par Clément d'Alexandrie, Stromates). [Texte issu de l'Encyclopédie WIKIPEDIA].

 

L’acte premier fut celui d'Archimède en recherche de point d'Appui."Donnez-moi un point d'Appui et je soulèverais le monde". Archimède initia dès le IVe siècle avant notre ère la Quête du Graal scientifique.

L’acte second fut celui de Ptolémée; et s'imposa un fait d'évidence... une Terre centrale et fixe. Ainsi l’Almageste, l'ouvrage de Claude Ptolémée (Egypte. Alexandrie; 157) fige la planète Terre au centre de l’univers connu, au centre de la Sphère des fixes de Philolaos et de Platon. Cette cinématique particulière régna en maître durant quatorze siècles sur le monde de la physique et forgea durablement la pensée de l’Occident chrétien.

 

Système de ptolémée[Montage : http://www.astrosurf.com/ toussaint/ dossiers/ptolemee /ptolemee.ht] 


Les saintes Ecritures (j)ointes à la tradition conféraient à la planète Terre un destin particulier central. « Tu as fixé la terre ferme et immobile- psaume 93 ».

La planète dès lors coordonnait la dynamique d'un réseau de Sphères étroitement imbriquées, homocentriques avec la Terre immobile au centre. Dès lors et dès l'aurore au Soleil le lourd et épuisant rôle de se lever tous les matins et de se coucher tous les soirs.

Les Anciens comme les modernes associent à la géométrie, aux formes et aux trajectoires une affectivité haute en couleur. Aussi des formes supplantèrent-elles d’autres formes, moins en forme.

Progressivement cependant les sphères, cercles ou polygones Keplériens parfaits et autres solides de Platon vénérables, symétriques devinrent vulnérables. Ils cédèrent le pas à des géométries aux symétries bien plus kachers, bien plus cachées.

Syracuse ArchimèdeLa ville Sicilienne de Syracuse.

Contraste

Synthèse, orthèse et prothèses
Mal'être, malaise et fadaises.

L'invisible est de verre... il se terre.
Le visible est d'argent... il se vend.
L'analogue est un secret... il se tait.
Le différent est discret... il est né.

Le réel est uniforme, il se cache.
Le réel est accéléré, il s'expose.

tempête mer bateau

L’acte troisième fut celui de Copernic; il se fit sans hic ni déclic mais avec chic. A l’encontre de l’Almageste se mobilisa la pensée d’un seul. Copernic (Prusse royale, ville de Thorn, 1543), un têtu exagéré, brisa par son audace la somnolence calcinée et flétrie du moment. Il affirma un déni d’évidence relevant de la folie. « Imaginez l’audace qu’il a fallu à Copernic pour mener à bien son projet : rien de moins que remplacer l’Almageste de Ptolémée, qui régnait depuis quatorze siècles sur l’astronomie et les mathématiques ». [Michel-Pierre LERNER et Denis SAVOIE. Astrophysiciens].

le de revolutionnibusL'ouvrage de Copernic, le De Revolutionibus, un peu nimbus et omnibus.

jupiter 4 gros satellites Io, Ganymède, Europe, callistoLes quatre plus importants satellites de Jupiter; Io, Europe, Callisto et Ganymède furent observés pour la première fois par Galilée en 1610.

Avec l’aide de son assistant Rhéticus, l'astronome Copernic inversa la dynamique du système Solaire et proposa un système planétaire héliocentrique. Mais ce ne fut qu’à la publication par Galilée de son Sidereus Nuncius en 1614 que l’Eglise interdisit l’ouvrage de Copernic en 1616. Aussi à trop charger la mule du pape... également une têtue très exagérée.

... une conséquence cruciale cependant ! La Terre perdait dans cette dynamique son statut de pivot et de point d’Appui central. Aussi en marginalisant la planète on marginalisait l’humain et la divinité…

Le système CopernicienReprésentation du système Copernicien à la dynamique héliocentrique- 1534. Ce fut Kepler Johannès qui en 1609 transforma les orbites circulaires des planètes en orbites légèrement elliptiques.

_ Papa ! qui décide de ce qui bouge ou est immobile à la fin ?... l'observation, la mesure  et les ressentis (relativistes), fils... toujours !

 

plume encre ecriture

 

Résumé bref; c'est le moment...

Galilée enrichit sa physique d'une "expérience de pensée" originale. Cette expérience, l'enfermement dans une cabine de navire immobile à contre d'un quai Vénitien, articule l'Extérieur à l'intérieur et en précise les interactions.

Galilée reprend ainsi le concept de la dualité, concept majeur introduit par les savants atomistes Grecs (IVe siècle avant notre ère). Ainsi Démocrite et Leucippe envisageaient un vide inerte contenant les atomes mobiles.

Et de l'étude des interactions incessantes du Contenant périphérique "inerte et rigide" avec son contenu déformable résulte la physique relativiste et inertielle Galiléenne.

De cette expérience de pensée majeure conjuguée à l'observation directe d'une planète Terrienne obstinément immobile au sein d'un océan de mouvements incessants résulta les étranges et sulfureux mouvements inertiels Galiléens.

venise lagune gondolesVenise se gondole. [Cliché internet].

Les mouvements inertiels aux vitesses constantes, invariantes traçent dans l'espace inerte et indéformable des trajectoires constamment rectilignes, droites et parallèles entre-elles. Il résulte des mouvements rectilignes uniformes la cinématique inertielle Galiléenne. Et de la famille des mouvements inertiels émerge le concept crucial de la Stabilité et de son corollaire qui n'en a pas l'air, l'immobilité.

La géométrie Euclidienne décrit au mieux la structure dessinée par les trajectoires inertielles Galiléennes. Le Savant introduisit alors une syntaxe mathématique symétrique [ +vt ] combinée à la géométrique d'Euclide pour écrire sa Théorie inertielle irréductiblement rigide et indéformable.

Ainsi la cinématique Galiléenne décrit un objet hautement symétrique dans son intérieur et dans son expression géométrique [ + ] périphérique. Il en résulte des vitesse toujours fort composite. De cette symétrie émerge la loi de composition des vitesses... inertielles.

"... Le principe de relativité Galiléen est complété par la règle de composition des vitesses par addition; v1 + v2 = v3 ... Or cette loi s'applique parfaitement à la matière mais pas à la lumière (aux ondes électromagnétiques) puisque sa vitesse constante en toutes circonstances ne s'additionne jamais aux autres vitesses". [Marc Lachièze-Rey. Physicien-théoricien. CNRS. La Recherche. Le Vide. N°561-562. Jui-Août 2020].

3e9d9-veniseveniceveneziamuranocasanova3Ile de Burano. Lagune de Venise. Italie.

Le principe de relativité Galiléen.

"... Les propriétés d'un processus physique ne dépendent pas de son état de mouvement, uniforme ou en repos". [Marc Lachièze-Rey. Physicien-théoricien. Chercheur au CNRS].

Isaac Newton reprendra cette "indétermination" cruciale pour établir sa première Loi physique sur l'Inertie. Ainsi il utilisa ce principe comme point d'Appui à la dynamique des corps pourvus de masse. "Un corps est soit immobile, soit en mouvement rectiligne uniforme (impossible de le savoir, et c'est définitif...), à moins que...".

Il résulte de la cinématique inertielle Galiléenne les systèmes physiques "isolés" de Galilée (1632) et "pseudo-isolés" de Newton (1687); des systèmes constamment pourvus d'une étrange rigidité, d'une étrange immobilité et d'une étrange stabilité...

L'état d'immobilité et de stabilité résulte de la cinématique inertielle Galiléenne; la cinématique des mouvements rectilignes et uniformes.

LUCY d’Enfer. Le 27 Janvier 2016. Attention ! Nos références rejoignent bien trop souvent nos préférences.Lagune Venise

Bibliographie. David Blanco LASERNA. Le Monde, la Vie. Hors-série. Einstein et la relativité. Laboutiquelavie.fr. Bernard DIU. Traité de Physique à l’usage des Profanes. Edition Odile Jacob. Sciences. Guy Louis GAVET. Comprendre Einstein. EYROLLES pratique. Michel-Pierre LERNER et Denis SAVOIE. Astrophysiciens. Mensuel Ciel& espace. Janvier/Février 2016. N° 545. Cosmos. A propos de la traduction intégrale bilingue et critique du De Revolutionibus Orbium Coelestium de COPERNIC. 1580. La Recherche. N° 508. Février 2016.Voyage au cœur du système Solaire. Richard BROWN. 3 Minutes pour Comprendre. Les 50 plus grandes théories mathématiques. Le petit ROBERT des Noms propres et sales. Dictionnaire illustré. Edgar Gunzig et Simon Diner. Le vide. Univers du tout et du rien. Revue de l’Université de Bruxelles. Edition Complexe. Brian COX et JEFF FORSHAW. Pourquoi E=mc² ? Edition DUNOT.