Eve 163 K°

LUCY d’Enfer sonde notre passé et interviewe les plus grands, et même les plus petits.

« Dites-nous Tout, monsieur johannes Kepler »… pour les colonnes extraaverties de l’éveil Galactique. _ Un matin illuminé de l’année 1609 en concordance avec les observations de mon maître danois Tycho Brahé, j’ai troqué le cercle vertueux de Copernic contre l’ellipse à l’ovale parfait; c’est-à-dire la vieille sphère usagée et cabossée de Ptolémée contre le moderne cône tronçonné. De fait, Mercure s’intercala fort justement en 1631 entre le soleil et la terre comme le prévoyaient mes calculs oniriques.

depositphotos_9800253-stock-photo-radio-microphone-with-on-the_ Elle est bien trop ronde ta phrase, ma poulette. Soit un tantinet plus cabossée, ma cocotte. Le Lecteur veutdu plein sujet.

J’ai la bosse naturellement proéminente, boss… et ce n’est pas comme mon portefeuille.

« Effectivement affectivement ceci m’a coûté fort cher car je rêvais de motifs polygonaux aux vertus platoniques. A l’époque le Timée m’intimait l’octaèdre et l’hexaèdre comme ordre prégnant sur le chaos ».

Kepler 451- La première loi képlérienne définissant le mouvement des planètes dans le vide interstellaire l’affirma empiriquement de forme elliptique.

2- La deuxième loi mise sur orbite affirma… que les aires balayées par une planète sur une même durée sont égales en superficie. [Aire AOB = Aire COD].

Une symétrie de mouvement et son invariance s’exprime dans ces deux lois.Représentation graphique elliptique 2D de la trajectoire d’une planète. [Joanne Baker. Les Lois essentielles de la physique pour tous. Librio. 3€].

BAOBABLes Baobabs de Grandidier au nord-ouest de l’île de Madagascar aspirent à la lumière et aspirent la lumière. [Crédit Photographie : 2014@ Mohammad Taha Ghouchkanlu/PNA. Light. Beyond the bulb].

« Je mesurais les cieux, je mesure à présent les ombres de la terre… ». Epitaphe de johannes Kepler. [Année 1630].

 

Peacock-Pank-Feathers-10-Pieces-SDL686967749-1-8e2ff 158 K°

« Dites-nous Tout monsieur galileo Galilée »… pour les colonnes intraverties de l’éveil intérieur. _ De mon observatoire de Pise, penché sur ma lunette astronomique je posais un regard en biais sur le monde… « et ce que je ne vis point me stupéfia !..  Ainsi les mouvements rectilignes et uniformes se révélèrent à mes sens pleinement invisibles ».        

www.amazon.com [Photographie Internet].

« J’en concluais que tout Observateur est absent à son propre mouvement. De fait, les mouvements rectilignes et uniformes propres aux objets et aux observateurs ne peuvent ni se mesurer ni se ressentir et ce, quelques soient les moyens mécaniques ou les expériences mises en œuvres ». [Galilée; 1610-1632].

Dès lors s’oppose aux « regards », même appareillés, une irréductibilité définitive ! Et seule l’accélération, les changements de direction et les mouvements RU d’autrui seront perceptibles et mesurables aux arpenteurs de tous poils. « La cécité partielle qui me frappa cruellement en cette nuit du 6 janvier 1610 m’illumina pleinement l’entendement intérieur- aussi affirmais-je que le mouvement est comme rien ».

Tout observateur est ainsi aveugle aux mouvements rectilignes et uniformes du palier mouvementiel  auquel il appartient; le bien-nommé « référentiel inertiel galiléen ». De fait, le mouvement animant les « paliers galiléens » est invisible à l’ensemble de ses « habitants ». Et ces strates d’immobilité introduisent dans l’ensemble des mesures physiques l’étrange mais précieuse immobilité de l’observateur.

« J’affirmais alors que le mouvement d’un corps quelconque n’existe que -par rapport à- un autre corps pris comme référence ».

Ainsi Galilée justifie l’immobilité des observations et des appareils de mesure par la cécité systématique des observateurs-mesureurs à leurs propres mouvements réguliers. Il conceptualisa alors des paliers d’observation immobiles et rigides, des paliers d’inertie utilisés comme référentiels pour la mesure des positions et des vitesses. « Alors, comme Galilée, vous pourrez soutenir que tout est relatif, y compris le mouvement et le repos ». [Guy louis GAVET].

_ Heureusement maman, on habite tous sur le même palier où l’on partage la même cécité, le même point de vue. Aussi nos montres RU délivrent toujours la même heure... terrienne.

 

1_Terre> Un palier inertiel qui nous transporte… de joie.

 

Dès lors la « perception du mouvement » résulte d’un mixte où le localisé se mêle étroitement au globalisé. Aussi le mouvement galiléen devient un objet physique « composite ».

Ce qui varie : le point de vue local et le lieu de la mesure.

Ce qui ne varie pas : les lois de la mécanique Newtonienne et Galiléenne sont invariantes, c’est-à-dire universelles en tous points de l’espace.

Le temps et l’espace galiléen sont indépendants et d’une qualité invariante; ils sont dits « absolus ».

Une conséquence ! Les points de vue sont multiples, voire en nombre infini ! Et cette multiplicité des référentiels implique la nécessité d’une harmonisation. Les équations de transformation de Galilée des coordonnées de position permettent de passer d’un référentiel « local » à un autre sans altérer l’invariance fondamentale.

Le principe de la relativité galiléenne évoque l’invariance des lois universelles de la mécanique newtonienne en opposition aux variations locales des perceptions et des mesures.

 

Copie de Equation 42 K°

Un postulat capital ! « J’affirme qu’aucun référentiel inertiel ne prime sur les autres ! ». Et de cette équivalence fondamentale [ici l’impossibilité systématique de percevoir son mouvement régulier personnel] émerge la symétrie précieuse des rectilignes uniformes. En émerge la possibilité de permuter mathématiquement les points de vue en symétrie.

 

35 K° soleil mercureQuizzz solaire qui chauffe durement. Trouvez le nom de la planète la plus proche du soleil, l’astre tellurique en superposition sur la photographie.[Photographie Internet]. Réponse : erucrem.

téléchargement (1)Une conséquence cruciale émerge de la cinématique galiléenne et archimédienne; la « réalité » ne se résume plus au seul visible et palpable- au perçu ou au ressenti… et au techniquement mesurable. La réalité se module sur un air relativiste mêlant intimement l'observateur à l'observé en un enchevêtrement qui ne font [ne fait ?] plus qu'un. Et le deux se fit un, même localement ! Et de ces rencontres aléatoires et localisées naquirent le hasard productiviste. _ Aussi Parménide, le défenseur du un absolu, avait autant « raison » que les penseurs Atomistes grecs, les défenseurs du deux, relativiste.

 

Galilée écrivit en son temps une des plus belles équations née au monde;

83 K° mvt invisible

 

 

Il est identifiée dans cette équation une symétrie fondamentale active en chaque point de l’espace, la symétrie des mouvements rectilignes et uniformes; la symétrie RU. Celle-ci autorise l’observation simultanée d'une planète à la fois immobile et animée d’une vitesse de 29 kilomètres par seconde. Et ces deux points de vue complémentaires puisent toute leur cohérence dans les symétries. _ Cependant cette cécité partielle ne sera pas sans quelques effets nombrilistes... localisés.

 

Copie de Indiens osageDans cette optique, l’accélération et la décélération comme les changements de direction peuvent s’interpréter comme une « brisure de la symétrie RU »… brisure aux effets perceptibles par tous les observateurs et mesureurs, poilus ou pas.

Galilée décerna à « l’acte d’observation » un rôle déterminant dans la perception du réel et dans sa construction. De même, il affirma l'existence d'une symétrie fondamentale tapie au cœur du mouvement, la symétrie RU des mouvements réguliers. Il conceptualisa alors la notion de paliers d’immobilité qu’il nomma les « référentiels d’inertie ». Mais surtout Galilée concilia le global invariant au localisé variable. Et il en émergera des points de vue multiples aussi valides les uns que les autres.

Depuis Galilée il peut-être pensé un univers où la totalité des objets physiques tournent et bougent constamment autour de tout; mêmes les objets... les plus immobiles.

 

images (4)« Dites-nous Tout, madame mollie Burkhart », l’Osage en ragepour les colonnes averties de l’éveil Galactique. _ Cette Terre qui n’est pas nôtre est gorgée de notre sang… « Et la nuit, vous remarquerez les maisons des Osage dont les contours se dessinent grâce à la lumière électrique qu’un étranger pourrait prendre pour un signe ostentatoire de richesse... cependant un simple système de défiance et de méfiance; un système de défense ». [David Grann. Journaliste américain].

 

229 K° Indien Osage1921,…1926,… six années de terreur où sourdait la peur à chaque instant, en chaque lieu.  

> Notre confrère David Grann raconte la souffrance et la détresse du peuple des Indiens Osage. [Mensuel Télérama].

Anna, minnie, rita… et beaucoup d’autres furent assassinées une à une, un par un, au cours de ces années terribles… « Presque tout le monde y a perdu une mère, une sœur, un frère, un cousin… un ami, un enfant ». Il ne faisait pas bon d’être de la réserve de Gray Horse, celle du cheval gris.

Les assassins dansaient jours et nuit dans l’Oklahoma durant ces années folles; les années 20, américaines. Et les indiens Osage y perdirent les rares plumes qu’ils possédaient encore. Et sur cette terre aride, la rapacité fut sans limite.

Indien Osage 190 K°« Indiens Osage en rencontre de la modernité à bord de leur automobile. Une marque de « prospérité ? »- [Légende du mensuel Télérama].

Ainsi le futur état du Kansas, terre d’origine des indiens Osage fut arrachée à ce peuple au cours du XIXe siècle par les colons envieux de ces terres trop fertiles. « … les Osage furent relégués par le gouvernement américain, déplacés sur les terres ingrates d’un état qui allait devenir l’Oklahoma ». [David Grann].

Mississipi 227 K°La roue du temps brasse beaucoup de vent et de sang au pays des Osage. [Photographie Internet].

Quelques décennies plus tard, ces terres arides se révélèrent gorgées de pétrole. La violence qui s’en suivit fut terrible. Ce fut le règne « de la terreur », époque ainsi qualifiée dans la mémoire collective des indiens Osage. Meurtres systématiques par armes à feu ou empoisonnement sournois visaient indifféremment le peuple indien dépossédé une deuxième fois de sa terre et de sa vie. Killers of the flower moon. [David Grann* 2018].

téléchargement> [Photographie.www.lapresse.ca/vivre/…]

Ainsi va la mort inhumaine dans la galaxie.

 

Les Osage cherchèrent longuement un palier d’immobilité à partager avec leurs frères blancs, amis. Ils le trouvèrent enfin mais durent le payer au prix fort. _ Ils sont heureux actuellement les indiens Osage, s’il en reste, maman ?

 

téléchargement 6

L’Observateur ne perçoit pas son mouvement rectiligne et uniforme mais pleinement celui d’autrui. [Photographie : http://telavivcat.unblog.fr/2014/07/20/ expression-voir-quelque-chose-par-le-petit-bout-de-la-lorgnette/].

Indien   

Osage 3 allégé 2621x2364

sage.

… et désespoir.

 

Le manche de sa hachette est taillé dans le bois précieux de l’arbre remarquable, l’Oranger des Osage [Maclura aurantiaca]. « Aurantiaca : orange, couleur de la teinture extraite de cet arbre par les amérindiens de la tribu des Osage. Un arbre monotypique; il n’en existe qu’une espèce au monde »- [lesarbresvous guident.com*].

Les OsagesLa ville de Vichy possède dans ses jardins Napoléoniens sept de ces arbres exceptionnels sur lesquels poussent ces oranges vertes fluorescentes et cloutées magnifiques. Cependant l’odeur dégagée par ces frondaisons étrangères reste foncièrement décevante. _ Ça ne sent aussi pas bon que les fruits blets du Ginkgo biloba, maman.

LUCY d’Enfer. Le 11 Avril 2017. En recherche de quelques degrés de liberté, au fil des saisons.

148 K°

 

 

 

 

 

Guy louis GAVET. Comprendre Einstein. Eyrolles. 10 €.

David Grann. Killers of the flower moon.Edition Globe. 366 pages. 22 €.

Mensuel Télérama. N° 3555. 3 au 9 Mars 2018.

Félicien Lesec. Vichy. Les arbres vous guident. Parc Napoléon. Editions Altissima.

 

« C’est toujours l’arrêt qui demande une explication, et non pas le mouvement ». Henri Bergson.

Jérôme Lèbre met en scène dans son théâtre le caractère libératoire de l’immobilité vue comme un puissant contre-pouvoir… Eloge de l’immobilité. [Juliette Cerf. Mensuel Télérama n° 3559]. _ Cependant l’immobilité traduit parfois une forme d’inachevée... 

Osage_warriorGuerrier Osage.