Le mont Bar, volcan assoupi d'Auvergne étale langoureusement ses étranges pseudopodes de bois et de scories rouges et poussiéreuses le long de la pente érodée.

121354511 357 K°

Et sur ces pentes une étrange tour de briques et de brocs. L’objet aux joues roses mangé par la rouille et le temps émerge partiellement de son écrin de ronces et d’arbres rongeurs, obstinément carré. Quelques fissures et grignotements en altèrent les contours mais la prestance insistante de l’être de pierres impose encore toute son originalité.

 

tour carrée 48 K°

> La tour géodésique du mont Bar.

Après information, la tour géodésique du Mont Bar fut érigée en 1903 afin d’établir les cartes d’état-major des lieux pacifiques. Ces géodésiques aimables aux trajectoires "courbes" relient les différents points "bornés" et disséminés sur l’ensemble du territoire depuis la fin du XIXe siècle. Bien sûr, une plus forte concentration de ces structures s’observe dans l’Est parisien et dans le Nord-est de la France.

 

Extraits de l’encyclopédie WIKIPEDIA après pillage. "Un Théodolite est un instrument de géodésie complété d’un instrument d'optique, mesurant des angles dans les deux plans horizontaux et verticaux afin de déterminer une direction, une inclinaison. Cet instrument décline les mesures d'une triangulation... Les géomètres en font leur principal instrument de terrain".

121491476

> Une borne géodésique parmi tant d'autres essaimées sur le territoire français (ici au Mont des Avaloirs). https://fr.wikipedia.org/wiki/Borne_g%C3%A9od%C3%A9sique

 

tour carrée

> L’intérieur d’une tour géodésique, une simple coquille vide désertée par son habile habitant de cuivre. 

 

Les théodolites et les tours verticales qui vont avec déterminent l’angle droit si nécessaire à la construction des lignes géodésiques "courbes". Ainsi dans ce monde à "miroirs déformants" le fil à plomb du maçon n’indique plus seulement la verticale du mur à construire mais aussi les obliques terrestres en chutes libres. En émerge des lignes de fuite en convergence naturelle vers le centre de la planète. Alors les "verticales" théodules tracent conjointement les trajectoires "obliques" de la chute libre toujours en convergence stricte vers le point le plus dense et le plus accessible... du coin. Et les angles et compas marquent le pas et non plus les seules verticales à la géométrie perdue.

Alors la boussole qui a égaré son Nord magnétique indique la direction du point le plus dense et le plus massif le plus proche.


tangente> Schéma encyclopédie WIKIPEDIA. Le Théodolite a pris la tangente mais préserve toujours l'angle droit.

 

L'équation codifiant la trajectoire de la chute libre, la "distance parcourue" rectiligne en zone libre, fut formulée par Galilée Galileo en 1610. Cette équation trace l'histoire d'une trajectoire rectiligne "verticale ou oblique" selon la dimension du regard posé- celui du maçon ou celui du géographe. Et l'on perçoit dans cette étrange simultanéité que tout regard possède une dimension qui définit une "taille d'observation" qui lui est propre. Et ce n'est point une question de détail.

Aussi le Théodolite conjugue deux tailles du regard, celui lilliputien de la taille de la "verticale" du maçon et celui gullivérien de la taille du "rayon oblique" de la planète. Le rayon terrestre détermine alors le "rayon de courbure" d'une géodésique d'une taille relative englobant la planète.

_ Rappelle-toi papa ! On est toujours le nain ou le Géant de quelqu'un.

Exact blog. Aussi est-on toujours la verticale ou l'oblique de quelqu'un ou de quelque chose.

 

L'équation de la chute "libre" verticale ou oblique se décline selon la formule de Galilée Galileo, y = 16t2

t= le "temps" que dure la chute libre; mesuré en secondes. y= la "distance parcourue" par l'objet en "chute libre" mesurée en pieds, Galilée était un grand marcheur. Et en sous-jaçence, une "accélération" mystérieuse rythme le tracé et le pas du phénomène physique de la chute libre.

 

théodolite

> Théodolite (Instrument portatif d'astronomie et de topographie). Années 1600. Vente Barberis. Estimation basse: 322 000 €. La verticale oblique ici se conjugue à l’inclinaison d’une droite tangentielle à une courbe. En émerge la mesure d’un angle en un point d’une géodésique, d'une courbe théorique qui reste à construire, pas à pas, point par point...

LUCY d'Enfer. Le 02 Juillet 2018. Rencontres exotiques en forêts.

BibliographieJoël VERNET. La Haute-Loire de toute façon. Hauteur d'Homme. Ventes BARBERIS. Théodolite. Encyclopédie WIKIPEDIAOffice du Tourisme d'Allègre. Haute-Loire.

La bombe volcanique torsadée en une étrange spirale fut crachée en son temps par le volcan soupape régulant la pression interne de la planète; un reflet extravagant des mouvements de convexion internes à l’œuvre sous nos pieds de randonneurs à la semelle qui chauffe.

 

P5170923

< Un cri du coeur et des entrailles, la bombe torsadée cueillit (ou exonérée au choix de la relecture) sur les pentes du mont Bar.

Mont bar 220 K° clair

Et de sa profonde courbe enveloppante le volcan apaisé domine le cimetière proche, apaisé... en un calme point final.

 

bois monlet

_ Droites, rectilignes, courbes, verticales, horizontales, obliques, tangentes, parallèles, méridiens, linéaires, y=ax+b, y=16t2… et les courbilignes alors !

Les curvilignes, les géodésiques Blog, voyons; voyou.

 

puy_de_dome2

Volcans d'Auvergne.